Comment faire pour adhérer à l’association ?

Tu peux remplir le formulaire d’adhésion disponible ici ou passez nous voir directement dans nos locaux à Pirae. Dans le premier cas, nous te recontacterons pour te diriger vers le groupe local le plus proche de chez toi.

 

Quand aura lieu la prochaine formation pour être inspecteur BIO ?

Nous n’avons pas défini de date, nous programmons en fonction de la demande. Si tu es intéressé envoi nous un mail à info@biofetia.pf et nous te contacterons pour la prochaine formation.

 

Comment faire pour avoir le label BIO PASIFIKA ?

Les étapes pour obtenir le label BIO PASIFIKA sont décrites ici. Mais tu peux également nous appeler au 87 35 49 35 ou passer à notre bureau à Pirae.

 

Quels sont les intrants utilisables en BIO en Polynésie française ?

Téléchargez ici la liste des intrants utilisables en agriculture biologique en Polynésie française.

 

Dans quels pays le label BIO PASIFIKA est-il reconnu ?

Le label BIO PASIFIKA, et sa norme de référence Norme Océanienne d’Agriculture Biologique (NOAB), est reconnu dans toutes les îles du Pacifique (Nouvelle Calédonie, Fidji, Vanuatu…). Hormis Hawaï qui dépend des Etats Unis et donc du label USDA et la Nouvelle Zélande qui a son propre label.

 

Comment reconnaître un produit BIO ?

Les productions labellisées selon la Norme Océanienne d’Agriculture Biologique sont commercialisées avec le logo officiel BIO PASIFIKA. Il existe également d’autres label BIO correspond a des normes d’autres Pays que vous pouvez retrouver “ici

 

Où peut-on retrouver les contacts des agriculteurs garantis BIO de votre association ?

Vous avez accès à la liste des agriculteurs et transformateurs labellisé BIO PASIFIKA sur notre site internet dans la rubrique “Bio Pasifika en Polynésie”

 

Les produits bio sont-ils plus chers ?

Les contraintes de production étant importantes (plus de main d’œuvre pour moins de rendements), il peut y avoir une répercussion sur le prix de vente, mais celle-ci n’est pas systématique. De plus, les circuits courts sont, dans la mesure du possible, privilégiés et limitent ainsi le nombre d’intermédiaires.